Aujourd'hui :23 September, 2020
7SUR7

RDC : Voici les 3 conditions posées par le FMI pour conclure, au dernier trimestre 2020, un programme triennal avec le gouvernement

Le Fonds Monétaire International (FMI) pose trois conditions pour signer un programme triennal avec le gouvernement,  au dernier trimestre 2020.

C’est-ce que renseignement nos sources au niveau du ministère des finances. Elles affirment que le ministre Sélé Yalaguli a eu un long échange en mode virtuel, le 8 septembre dernier, avec Mauricio Villafuerte, chef de division au département Afrique et Philippe Égoumé, représentant résident du FMI à Kinshasa.

Selon les mêmes sources, les conditions posées par ces responsables du FMI présentées au gouvernement Ilunga sont les suivantes :

1. L’élaboration d’un projet de budget 2021 réaliste ;

2. La restructuration de la Banque Centrale du Congo (BCC) par la nomination des commissaires aux comptes et le renouvellement du Conseil d’administration et ;

3. La transparence dans le secteur minier (publication du rapport ITIE et de tous les contrats miniers conclus, notamment ceux de la MIBA et de SOKIMO).

Une fois signé, ce programme triennal formel permettra à la RDC d’avoir d’importants appuis des partenaires financiers internationaux dont la Banque mondiale et la Banque Africaine de Développement (BAD).

Il convient de rappeler que c’est depuis le 28 octobre 2019 que le gouvernement Ilunkamba exécute un programme test conclu avec le FMI.

Suite à la pandémie de Covid-19, ce programme qui devait se clôturer en mai 2020 sera bouclé, sauf imprévu, à fin septembre 2020, pour permettre le début des négociations proprement dites sur la signature du programme triennal.

La RDC doit ce réchauffement des relations avec le FMI au passage du chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi à Washington, au siège de cette institution de Bretton Woods, en avril 2019.

Depuis l’effectivité de la reprise de cette coopération au dernier trimestre 2019, la RDC a déjà bénéficié, de la part du FMI, en décembre 2019, d’une facilité de crédit rapide de 368  millions de dollars américains et en avril 2020 d’un autre appui de 363 millions USD au titre de la facilité de crédit rapide (FCR).

Ceci, sans compter les 20 millions $ d’allègement de la dette congolaise accordés par le FMI au courant du même mois d’avril 2020.

Orly-Darel Ngiambukulu

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :