Aujourd'hui : 7 April, 2020
7sur7

RDC/Watsa – Libération du journaliste Éric Mukotsi : le ministre national des droits humains se dit « soulagé »

 

Le ministre national des droits humains se dit soulagé par la libération du journaliste Eric Mukotsi par le parquet de Watsa, dans la province du Haut-Uélé, ce mercredi 26 mars 2020.

Dans un message parvenu à 7SUR7.CD, André Lité s’interroge par ailleurs, sur l’opportunité de l’arrestation directeur de la Radio Canal Uélé FM.

« Je suis autant soulagé d’apprendre sa libération intervenue ce mercredi 25 mars 2020. En même temps, l’occasion s’y prête de s’interroger si une telle arrestation était-elle justifiée à l’égard d’un journaliste qui n’avait rien fait d’autre, que d’exercer son métier », déclare-t-il. 

Par la même occasion, le ministre des droits humains rappelle aux uns et autres que les libertés des citoyens sont la règle, et leur restriction l’exception.

« Tirant la leçon de cette affaire, il convient de rappeler à la conscience collective que pour une bonne justice distributive en RDC, notre pays, il importe de ne pas transiger sur le principe que la liberté des citoyens est la règle, tandis que les actes d’arrestation doivent être l’exception », souligne A. Lité. 

Selon le ministre,  les journalistes sont aussi des activistes des droits humains car il participe dans le monde entier à la protection et à la promotion des droits de l’Homme. À ce titre, ils ne doivent pas être arrêtés dans l’exercice de leur travail, martèle-t-il.

Pour rappel, le journaliste  Éric Mukotsi a été arrêté il y a deux jours. Il était poursuivi par le ministère public pour « imputations dommageables et incitation à la haine tribale ». 

Prince Mayiro

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant