Aujourd'hui :27 November, 2020

Rentrée judiciaire : le bâtonnier Matadi Wamba plaide pour l’amélioration des conditions sociales des magistrats

Le bâtonnier national Matadi Wamba a plaidé, jeudi 15 octobre, pour l’amélioration des conditions sociales des magistrats de la RDC. « Il faut désormais tirer le magistrat de la situation qui est la sienne, depuis des années, sans bureau et sans salaire décent », a-t-il déclaré, à l’occasion de la rentrée judiciaire.

Il a rappelé qu’on a tant tiré à boulet rouge sur les magistrats. Pour lui, il faut plutôt améliorer leurs conditions de vie qui riment avec leur indépendance et la paix dans le pays.

Pour sa part, le premier président de la Cour de cassation, David-Christophe Mukendi, soulève la nécessité de reformer le régime des privilèges de juridiction et des immunités de poursuites dont les bénéficiaires jouissent de l’impunité.

Il fustige ceux qui se cachent derrière leurs immunités et privilèges qu’il sied de revoir.

« Les immunités des poursuites et des privilèges de juridiction présentent des effets néfastes. Nous pensons qu’il faut absolument reformer leurs règles. Nul n’a des droits acquis au statu quo et l’idée d’une réforme ne fait outrage qu’à ceux qui ne supporteraient pas d’être privé d’un droit contestable », a proposé David-Christophe Mukendi.

Ce haut magistrat dénonce les effets pervers de ces immunités qui ne devront plus se limiter qu’aux opinions émises pendant l’exercice des fonctions parlementaires.

Injonction du ministre

Outre son discours, le procureur général près la Cour de cassation, Victor Mumba, a dans sa mercuriale, parlé de l’injonction du ministre de la Justice au ministère public.

Il explicite les notions du pouvoir d’injonction qui doit être positive sans amoindrir l’action du ministère public.

« Cette injonction est motivée et mentionne le ou les moyens que le procureur général peut-il évoquer dans son réquisitoire », a fait savoir Victor Mumba.

Le bâtonnier national Matadi Wamba, et président du Conseil de l’Ordre national des avocats a récapitulé sur ses différentes plaidoiries depuis 1999, en insistant sur l’indépendance du pouvoir judiciaire et la paix en RDC.

L’audience publique solennelle de la rentrée judiciaire de la Cour de cassation a eu lieu devant le Premier ministre et représentant personnel du Président de la République, en l’absence des présidents de deux chambres du parlement.

Source : www.radiookapi.net

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :