Aujourd'hui :18 October, 2019
7sur7

Sud-Kivu/Gratuité de l’enseignement : l’UDPS condamne la grève des enseignants des écoles conventionnées catholiques et protestantes

Quelques jours après le début de la grève des enseignants des écoles publiques sous la gestion des églises catholique et protestante exigeant le paiement d’un salaire variant entre 300 et 900 $, la fédération provinciale de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/SUD-KIVU) condamne cette attitude et donne un ultimatum de 15 jours aux syndicalistes pour reprendre les cours.

Lors d’un entretien avec la presse vendredi 27 septembre à Bukavu,Théodore Muselé, président fédéral du parti politique au pouvoir dans la région a rappellé que la suppression de la prime n’est pas un souhait du président de la République mais plutôt un respect de la constitution dont l’application ne souffrira d’aucune faille.

« Nous exigeons aux enseignants qui pensent être en grève de reprendre les cours le plus tôt que possible, car dans quinze jours soit le 11 octobre, ils seront déclarés déserteurs par leur employeur qui est l’État congolais. Et arriver à cette date, nous allons mobiliser les parents et les autres citoyens afin d’obtenir leur remplacement pure et simple », a-t-il declaré.

Il sied de rappeler que le syndicat des enseignants des écoles catholiques et protestantes du Sud-Kivu ont déclenché  depuis mercredi dernier une grève, exigeant à l’État congolais un salaire de 900$ pour un licencié et 300$ pour le moins gradé.

Isaac Musharhaina, à Bukavu

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *