Aujourd'hui :23 October, 2019

Sud-Kivu : les mouvements citoyens de Bukavu invitent les enseignants à mettre fin à leur grève

Les mouvements citoyens de Bukavu (Sud-Kivu) condamnent la grève des enseignants du secteur des écoles conventionnées. Dans une déclaration faite samedi 28 septembre à Radio Okapi, ces organisations appellent les enseignants d’arrêter leur mouvement.

« Nous recommandons aux enseignants de reprendre sans conditions le travail pour sauver l’éducation de nos enfants, cadres futurs de notre pays », a affirmé Amos Bisimwa du mouvement citoyen OBAPG/RDC.

Il dit dénoncer l’attitude des instructeurs qui ont « déclenché ce mouvement sans impliquer l’association des parents et d’élèves. »

« Nous avons compris qu’avec cette grève qu’il y a des nostalgiques qui ne veulent pas lâcher la prime des parents payée aux enseignants et qui tirent les ficelles dans l’ombre, derrière les enseignants », a déclaré Amos Bisimwa.

Il a aussi demandé au gouvernement de rendre effective la mesure de gratuité de l’enseignement de base et « d’annuler la convention, attribuant aux Eglises la gestion des écoles, pour mettre fin à la cacophonie qui a élu domicile dans le secteur de l’enseignement en RDC. »

Amos Bisimwa a également appelé les parents « de ne pas se laisser intimidés » par les enseignants, et de ne pas payer la prime jadis payée pour le fonctionnement des écoles.

Les enseignants des écoles conventionnées catholiques et protestantes de Bukavu (Sud-Kivu) sont en grève depuis mercredi 25 septembre. Les élèves se sont présentés dans leurs écoles, mais ils n’y ont pas trouvé d’enseignants.

Ces derniers se disent désintéressés parce que le gouvernement n’a pas majoré le salaire du mois de septembre afin de matérialiser la gratuité de l’enseignement de base.

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *