Aujourd'hui :20 September, 2020
Photo 7SUR7.CD

Sud-Ubangi : Le parti de José Makila préconise « un dialogue élargi » aux forces vives pour résoudre la crise à l’assemblée provinciale

L’Alliance des Travaillistes Congolais pour le Développement (ATD), formation politique de José Makila Sumanda, propose un dialogue élargi aux forces vives pour résoudre la crise qui sévit au sein du bureau de l’assemblée provinciale du Sud-Ubangi où son président, John Degbalase, a du mal à gérer l’institution étant donné que les membres du bureau refusent de collaborer avec lui.

C’est son président interfédéral, Georges Mosange, député provincial élu du territoire de Libenge, qui l’a dit lors d’un point de presse tenu ce samedi 12 septembre 2020 à Gemena, chef-lieu du Sud-Ubangi, en présence des députés provinciaux représentants de toutes les circonscriptions électorales de cette province.

« Il n’y a pas de problème sans solution. Nous voyons visiblement qu’il y a blocage. Or la session de septembre est essentiellement budgétaire. Nous risquons de ne pas doter la province d’un budget pour son fonctionnement en 2021. C’est ainsi que l’ATD pense qu’un compromis politique à travers un dialogue élargi à d’autres forces vives de la province pourra aboutir à une issue favorable pour résoudre cette crise », a déclaré à 7SUR7.CD, le président du groupe parlementaire ATD et alliés à l’assemblée provinciale du Sud-Ubangi, Georges Mosange.

Et d’ajouter : « Nous lançons ici un appel pathétique à tous les députés provinciaux, aux hommes de Dieu, à tous les leaders d’opinion de notre province et à la notabilité de contribuer pour la sortie de cette crise. Le temps n’est plus à la division, au déchirement et à des querelles stériles qui n’avancent en rien. Mettons-nous ensemble et travaillons main dans la main pour reconstruire notre province ».

Cette démarche est saluée par ses collègues députés provinciaux du Sud-Ubangi. 

« Nous saluons cette initiative. Nous devons être unis pour le développement de notre province », a dit à 7SUR7.CD le député provincial Dieudonné Ligbakelo, élu du territoire de Budjala.

Il sied de noter qu’à moins de trois semaines de l’ouverture de la session de septembre à l’assemblée provinciale du Sud-Ubangi, les membres du bureau de cette première institution ne s’entendent pas avec leur président et soutiennent que c’est le vice-président qui doit procéder à l’ouverture de cette session de septembre alors qu’il a été réhabilité depuis Janvier dernier par la Cour Constitutionnelle.

César Augustin Mokano, à Gemena

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :