Aujourd'hui :17 November, 2019
7SUR7.CD

Technologie : MOTEMA, 1ère tablette made in RDC de Dieudonné Kayembe, sera bientôt commercialisée (Interview)

Dieudonné Kayembe Kabukala est un jeune Congolais, directeur général de la start-up FlechTech créée en 2013. Il est l’inventeur de la première tablette made in RDC qu’il a dénommée « MOTEMA ».  

Dans une interview accordée vendredi 18 octobre 2019 à 7SUR7.CD, Dieudonné Kayembe a dévoilé les innovations de la tablette « MOTEMA » notamment la possibilité d’utiliser les 4 langues nationales. 

En outre, il a annoncé la commercialisation de ce smartphone dans les jours à venir et ce, à un prix abordable.

(Ci-dessous, l’intégralité de l’interview)

7SUR7.CD : Pouvez-vous d’abord nous parler brièvement de votre parcours académique ? 

Dieudonné Kayembe : Je suis licencié en Génie informatique à la faculté des Sciences à l’Université de Kinshasa en 2011-2012.

7SUR7.CD : Avez-vous fait d’autres formations à l’intérieur comme à l’extérieur du pays pour vous aider à concevoir votre tablette ?

Dieudonné Kayembe : C’est d’abord l’autoformation, c’est-à-dire, j’ai appris de moi-même. Et ce qui m’a plus aidé, ce sont des compétitions auxquelles nous participions depuis que nous étions encore étudiants. Depuis 2009-2010, j’ai participé à la compétition Imagine Cup, le concours mondial de technologie de Microsoft. J’étais lauréat Android challenge en 2012 pour l’Afrique. En 2014, j’ai représenté la République Démocratique du Congo deux fois à Abou Dabi World. J’ai obtenu le trophée BRAVO X à deux reprises dans la catégorie prix de l’innovation et de l’espoir. J’ai représenté la RDC à la Francophonie en 2017 dans la catégorie innovation et jeunesse. Auteur de 6 brevets au ministère de l’industrie, aujourd’hui, je suis promoteur de la tablette MOTEMA. 

7SUR7.CD  : A quand remonte l’idée de la création de votre tablette MOTEMA ?

Dieudonné Kayembe : Tout a commencé en 2009 alors que nous étions encore étudiants. Mon travail de fin de cycle (TFC) était sur la conception d’un ordinateur. J’ai travaillé avec le professeur Kasengedia Motumbe actuellement recteur de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA), dans un projet qui concernait la production et la conception d’un ordinateur. Tout est parti de là. Étant donné que l’ordinateur est plus  complexe, moi personnellement, j’ai voulu créer mon propre parcours, c’est comme cela que l’idée a commencé.

7SUR7.CD : Comment s’est déroulée la conception de votre marque MOTEMA ? 

Dieudonné Kayembe : Pour faire cette conception, il fallait avoir beaucoup de connaissances partant des architectures internes des ordinateurs, des études liées au système d’exploitation, la conception du Hardware. Tout cela prenait beaucoup de temps et des années. En dehors de cela, il y a des applications. Et les applications pour le faire, il faut des langages de programmations. Il fallait apprendre tout cela. Et nous avons eu de la chance dès le jeune âge,  j’étais dans le développement des applications informatiques. Comme je vous l’avais dit  en 2012, j’ai représenté la RDC à Android Challenge. La même année, nous avons décidé de nous concentrer sur notre start-up Flech Tech qui a vu le jour en 2013. Et depuis lors, nous travaillons sur « MOTEMA ».

7SUR7.CD : Quand est-ce que la marque a été conçue exactement ?

Dieudonné Kayembe :  Le premier prototype était mis en place en 2015.

7SUR7.CD : Quelles sont les innovations qu’apporte votre tablette ?  

Dieudonné Kayembe : Les innovations sont à deux niveaux : Sur la partie Software (logiciel) et sur la partie Hardware (physique). En ce qui concerne le Hardware, nous avons la marque « Motema ». Sa pochette est multifonction et est munie d’un panneau solaire intégré et d’un port USB qui permet à l’utilisateur de brancher un câble pour charger sa tablette. Dans la partie interne, nous avons des options des cours. L’apprenant a juste à passer son doigt d’une leçon à une leçon, ça c’est juste un cas illustratif. Nous avons aussi la possibilité de sélectionner nos 4 langues nationales ainsi que le français et l’anglais. Donc, bientôt vous allez avoir sur le marché les pochettes avec des panneaux solaires intégrés.

7SUR7.CD : Quid du logiciel et système d’exploitation de votre tablette « MOTEMA » ?  

Dieudonné Kayembe : Nous avons mis en place notre propre système d’exploitation que nous avons appelé « Okapi Os ». Mais pour des raisons purement commerciales, nos produits qui seront sur le marché très prochainement vont avoir comme système d’exploitation Android parce qu’il est, à ce jour, très connu et très utilisé. Nous commençons par Android et par après, nous allons préparer notre population qui est notre cible à s’adapter au nouveau système qui est « Okapi Os » 

7SUR7.CD : Est-ce que le prix de votre tablette sera accessible à toute la population congolaise ? 

Dieudonné Kayembe : Nous voulons faciliter l’accès de l’utilisation des supports numériques à tous. Nos prix vont être abordables. Maintenant, nous sommes dans la phase où nous faisons la promotion de nos produits pour que les gens sachent et qu’ils se préparent. Et juste après, nous allons démarrer avec la phase de commercialisation. 

7SUR7.CD : Quel est le coût de production de votre tablette ? 

Dieudonné Kayembe : C’est un élément que je ne peux pas évoquer en ce moment. Il y a plusieurs discussions qui sont en cours en ce moment. Il y a certaines données que nos partenaires nous ont demandé de ne pas dévoiler a l’heure actuelle. 

7SUR7.CD : Le ministre de l’industrie Julien Paluku vous a reçu le mardi dernier dans son cabinet. Qu’est-ce qu’il vous a promis concrètement ? 

Dieudonné Kayembe : Nos échanges ont tourné autour de la possibilité de faire toute la partie assemblage localement et nous avons été enchantés que le ministre ait apprécié tout cela et surtout qu’il a adopté le projet. Il nous assuré et promis de s’assurer à ce que tout puisse se faire localement. Nous sommes allés le voir pour qu’il nous appuie en finançant notre projet pour qu’on arrive à installer l’usine sur place et nous avons trouvé satisfaction parce que le ministre a accepté de nous financer. 

7SUR7.CD : Connaissez-vous Veron Mankou ? Est-ce que vous vous êtes servis de son échec pour mettre sur pied des stratégies afin que votre projet réussisse ? 

Dieudonné Kayembe : Oui, nous avons entendu parler de lui. Nous avons appris ce qui s’est passé avec son projet à Brazzaville. Il y a plusieurs raisons qui sont certainement liées à ça. Nous allons tenir compte de tout pour ne pas tomber dans ce piège. 

7SUR7.CD : Le chef de l’État ne cesse de répéter que durant son mandat, il va soutenir les jeunes. Vous avez mis en place une belle initiative. Est-ce que vous avez un message particulier à lui adresser ? 

Dieudonné Kayembe : Le chef de l’État a dit qu’il aimerait créer des propres millionnaires et milliardaires Congolais. Nous sommes là. Nous avons une vision et nous faisons de notre mieux avec nos moyens de bord pour arriver à concrétiser notre projet. Nous aimerons bien que le chef de l’État puisse nous appuyer et nous accompagner afin que ce rêve soit une réalité et aussi permettre à la RDC d’avoir ses jeunes millionnaires et milliardaires. 

Interview réalisée par Ange Makadi Ngoy et Merveil Molo

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant