Aujourd'hui :13 April, 2021
7sur7

Tension au sein du FCC-CACH, le PPRD Tshikez Diemu appelle au calme : « Cette coalition c’est comme un enfant qui tente de marcher, et il marchera, moi j’en suis convaincu »

Devant la presse ce lundi 11 novembre, le sénateur Tshikez Diemu élu du PPRD au Lualaba, a appelé les uns et les autres au calme afin de préserver la paix et l’unité nationale.

Cet ancien ministre de l’intérieur et de la défense sous Joseph Kabila, condamne le fait que les militants des partis politiques puissent se livrer à des actes de vandalisme en brûlant les effigies de l’ancien président de la République Joseph Kabila et de l’actuel chef de l’État Félix Tshisekedi.

« Nous devons éviter les discours incendiaires de part et d’autre. Les extrémistes n’ont pas de place en RDC. Cette coalition c’est comme un enfant qui tente de marcher, et il marchera, moi j’en suis convaincu. Mes frères, la guerre n’est pas une bonne chose. Tournons la page, ne jouons pas avec le feu. Vous savez, tout le monde sait quand ça commence, mais on ne sait pas quand et on comment ça se termine », a-t-il exhorté. 

A lui de poursuivre, le PPRD n’a pas de culture d’aller incendier les partis qui ne sont pas de son obédience. Nos amis doivent éduquer leurs bases. Il y’a un déficit communicationnel.

Il invite à par ailleurs le président a.i de l’UDPS qui annoncé la fin des discussions entre le FCC et le CACH à la retenue.

« De quel droit Kabund peut arrêter les engagements d’une coalition? Je pense qu’il a fait ça sous le coup de colère. Que la rue ne puisse pas nous diriger. Nous avons besoin de cette coalition. Combien de fois les effigies de Kabila ont été brûlées ? Combien de fois le PPRD est allé brûler leurs histoires à Limete? », s’est-il interrogé. 

S’agissant du débat sur un probable retour de Joseph Kabila au pouvoir, le premier secrétaire général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD, parle des spéculations.  « Personne n’a parlé du retour de Joseph Kabila au pouvoir, ce sont des interprétations de par-ci par-là. Il va rentrer comme président du PPRD parce que nos statuts ont changé.  Est-ce que nous avons parlé s’il sera candidat ou pas? C’est de la pure spéculation. Nous en parlerons le moment opportun », a-t-il souligné.

Pour terminer, le sénateur Tshikez Diemu propose la mise en place d’une délégation des parlementaires issus de l’espace Kasaï et du Grand Katanga qui va se rendre à Lubumbashi et à Kolwezi pour échanger avec leurs bases et calmer la tension déjà perceptible.

« En 1990, quand il y a eu des problèmes inter ethniques à Kolwezi, je travaillais avec le pauvre Nguza Karl-I-Bond. A sa demande, j’ai pris l’avion et je suis allé, j’ai vu des enfants mourir, des gens qui mourraient, à Likasi n’en parlons même pas. Attention, ne dites pas qu’on ne nous avait pas dit, il y’a personne qui gagne. Ne jouons pas avec le feu », prévient Tshikez.

Abordant la question de la polémique sur la matinée politique du PPRD à Lubumbashi, Tshikez Diemu précise que le PPRD a le droit de se réunir comme le font d’autres partis.
« Il n’est pas interdit à un parti de se réunir et de s’auto-critiquer, j’ai vu d’autres faire leur meeting à Kisangani… », a-t-il conclu.

Jeff Kaleb Hobiang

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :