Aujourd'hui : 1 December, 2020

Uvira : les Banyindu réclament une assistance humanitaire urgente pour les déplacés basés à Kanihura

Les membres de la tribu Banyindu, dans la cité d’Uvira, au Sud-Kivu réclament une assistance humanitaire d’urgence et la protection des déplacés internes concentrés dans des camps à Kanihura, en territoire de Fizi. Ils ont fait cette déclaration mercredi 18 novembre, aux termes de trois jours de dialogue interne de leur tribu. Pour cette tribu, l’espace hauts et moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Itombwe devrait être déclaré zone sinistrée.

« Pour les Banyindu, la priorité est d’assurer d’abord la sécurité pour toute la population. Mais surtout nous devons avoir une aide humanitaire d’urgence, il y a beaucoup de déplacés. Nous avons beaucoup d’enfants et des femmes qui sont en brousse. Il faudrait quand qu’il y ait une action humanitaire d’urgence », a indiqué le député provincial et porte-parole des participants dans ce dialogue, Bumbu Malite Job.

Il a également demandé que les routes de desserte agricole soient réhabilitées dans l’urgence de Fizi à Mwenga, de point zéro à Minembwe et de Kasika à Itombwe-Fizi.

Les Banyindu exigent aussi que les déplacés internes ayant trouvé refuge vers Bijombo, Masango, Muramvya, Mikenge, Kitasha, Kipupu, Minembwe, et Lulenge soient assistés sans discrimination.

Il a aussi invité la communauté internationale à travers la MONUSCO à assister les déplacés.

« A la communauté internationale, à travers la MONUSCO, nous avons voulu qu’il y ait une action urgente autour de Kanihura, dans le groupement de Balala Nord, dans le secteur de Tanganyika, où nous avons beaucoup de déplacés qui sont en dehors de leurs villages », a-t-il poursuivi.

Selon lui, ces déplacés sont en brousse, et sont entrain de souffrir en cette saison de pluie.

« Parmi les actions urgentes c’est qu’on peut avoir une base secondaire de la MONUSCO au niveau de Kanihura qui va permettre à toutes les populations qui sont aux environs de revenir d’abord à la maison. Et c’est été l’une des solutions pour soulager cette population. Nous comme banyindu, nous avons pris certains engagements, dont celui de notre cohésion autour de notre cahier de charges. Il ne faudrait qu’il y ait beaucoup de cahier de charge. Nous voulons aller vers un dialogue apaisé », a poursuivi Bumbu Malite Job.

Ce dialogue intra tribal Banyindu s’est clôturé mercredi à Uvira sous les auspices du ministre provincial de l’intérieur du Sud Kivu. Il a été appuyé par RIO ECC et INTERPEACE. 

D’autres dialogues intracommunautaires des bafuliiru, babuyu, barundi de la plaine de la Ruzizi et Bavira sont attendus dans les jours à venir.

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :